Les collections

Histoire du vin de Champagne

Echalas

Bois
Début 20e siècle
988.03.03

©Michel Jolyot

Jusqu’au début du 20e siècle, les coteaux du vignoble champenois étaient bien différents du paysage que l’on connaît aujourd’hui : les vignes étaient plantées en foule. Près de 50 000 à 60 000 ceps de vigne poussaient en ordre dispersé sur chaque hectare de vigne.

Chacun des ceps de vigne était soutenu par un échalas, un tuteur en bois d’1 m. à 1,15 m. Chaque année, les vignerons procédaient au provignage qui consiste à coucher un sarment en terre afin qu’il prenne racine et reproduise un autre plant.

Ce travail manuel et laborieux, compte-tenu de la topographie des coteaux et du morcellement des parcelles, s’effectuait au moyen de fiche-échalas ou de ficheuse : appareil qui se fixait au pied et qui servait à enfoncer les échalas dans le sol.

La confection et l’entretien des échalas étaient une charge importante à cette époque : il en fallait environ 50 000 par hectare, ce qui représentait une dépense élevée.