Les collections

Collectionneurs et mécènes de la fin du XIXe siècle et de la Belle Epoque

Le siège de Rhodes par les Turcs en 1480

Huile sur bois transférée sur toile
Fin 15e siècle
Collection Chandon

©Michel Jolyot

Œuvre maîtresse du musée, ce tableau commémore la victoire de l’ordre de St Jean de Jérusalem contre l’Empire ottoman dont le sultan Mehmed II souhaitait conquérir l’île de Rhodes en 1480.

Dans la partie principale du tableau, on observe à gauche des navires turcs qui cernent l’île et des soldats qui se heurtent aux remparts tandis qu’à droite des combats font rage. En partie inférieure, une inscription latine relate l’histoire de ce siège et rappelle l’apparition miraculeuse de St Jean-Baptiste et de la Vierge. Cette dernière est représentée en partie supérieure, apportant ainsi sa protection aux chevaliers chrétiens.

D’un point de vue stylistique, si cette œuvre conserve des éléments de représentation traditionnels, telle la perspective cavalière, elle bénéficie aussi des innovations picturales de l’école flamande du XVe siècle, en particulier dans le traitement des personnages dans le registre céleste et dans le souci d’exactitude et des détails.

Commandé par le roi de France Louis XI et Antoine d’Aubusson, frère de Pierre d’Aubusson, Grand Maître de l’ordre de St Jean, cet ex-voto était destiné à orner la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ayant appartenu à plusieurs propriétaires, il fut légué par Claude Chandon de Briailles au musée d’Epernay en 1916.