Fond marin du Lutétien

Le Campanile Giganteum

Il y a 45 millions d’années, au cours du  Lutétien, la Champagne était recouverte d’une mer chaude peu profonde peuplée de poissons, de reptiles et de mollusques.

On recense alors plusieurs milliers d’espèces de mollusques, comme le campanile giganteum mesurant plus de quarante centimètres de long.
A titre de comparaison, on compte aujourd’hui seulement 250 espèces sur la côte atlantique française. Près du rivage, des dépôts de sables fins sur 18 mètres d’épaisseur ont favorisé la conservation de cette faune : plusieurs sites fossilifères présents dans la région en témoignent. La Cave aux Coquillages de Fleury-la-Rivière, d’où provient ce fond marin, est l’un d’entre eux.