Collectionneurs et mécènes de la fin du XIXe siècle et de la Belle Epoque

Premier étage

Collectionneurs et mécènes

Aiguière, 1778 (crédit Ville d’Epernay)

Conçue comme un cabinet de curiosités, la dernière section du parcours rend hommage à des personnalités de la région d’Epernay, collectionneurs et mécènes historiques du musée. Peintures, sculptures, mobilier, objets d’arts décoratifs et collections extra-européennes y sont présentés.

Des mécènes historiques et fondateurs

Ce fonds muséal est créé suite à une première donation d’Auguste Théogène Lefèvre, antiquaire marnais ayant rassemblé de nombreuses œuvres au cours du XIXe siècle. Il est enrichi par la suite grâce aux legs de personnalités comme Madame Audierne ou Madame Lambinet, mais surtout grâce aux dons de Claude Chandon de Briailles et Jules Claine, dont les collections constituent les pièces phares de cette section. 

Claude Chandon de Briailles (1884-1916)

En 1916, Claude Chandon de Briailles (membre de la famille Moët & Chandon) fait don à la Ville d’Epernay d’une riche collection de coffrets et de porcelaines de Wedgwood. Il lègue également un spectaculaire tableau daté de la fin du XVe siècle, Le Siège de Rhodes par les Turcs en 1480, qui aurait été commandé pour être exposé dans la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Jules Claine (1856-1938)

En 1936, c’est Jules Claine, consul de France et explorateur originaire de la Marne, qui livre ses trésors à la Ville d’Epernay. Sa carrière diplomatique lui a permis de voyager autour du monde et de collecter des objets à travers tous les continents. Ces collections, jusqu’alors jamais exposées, proviennent d’Asie, d’Afrique ou encore d’Amérique du Sud.

Rassemblées à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle par des passionnés, les collections de cette section reflètent le goût d’une époque, entre amour du raffinement et de la préciosité des objets d’art et attrait pour les civilisations anciennes et lointaines.

Zoom sur les collections du musée