La cour et la statue du piqueur

Une fonte du Val d’Osne

La cour pavée change d’aspect en 1890 avec l’installation en son centre d’une très imposante statue.

La cour

En 1856, la cour est dallée de pavés massifs en grès. Leur dessin magnifie les façades du bâtiment central et des deux pavillons, en accentuant l’effet de perspective.

La façade donnant sur l’Avenue de Champagne en impose par ses colonnes à bossages et son riche décor architectural. Les décors reprennent ceux du Palais des Tuileries, du Palais du Louvre ou plus anciennement du Palais du Luxembourg. On y trouve de nombreuses têtes de lion sculptées servant parfois de gargouilles écoulant l’eau de pluie.

Un choix sur catalogue

C’est en 1890 que la statue équestre est installée dans la cour d’honneur du Château. Elle est voulue par Henri Gallice, neveu et successeur du commanditaire du Château. Henri Gallice est passionné par la chasse, son choix s’arrête donc sur un piqueur.

Cette statue en fonte n’est pas un exemplaire unique, elle est choisie sur le catalogue de la fonderie du Val d’Osne (Haute-Marne). Elle est l’œuvre de Pierre Le Nordez (1814-1892), sculpteur réputé pour la qualité de ses représentations d’équidés.

Le piédestal est en pierre du Hainaut. La fonte était autrefois patinée en vert-de-gris, elle est maintenant de teinte marron.

Le catalogue du Val d’Osne proposait une variante de cette statue. Le cheval est identique mais le piqueur est remplacé par une Jeanne d’Arc sculptée par Mathurin Moreau (1822-1912).

Un piqueur

On observe un cheval cabré sur ses deux jambes arrière. Il est particulièrement musclé et la motte de terre et de boue sur laquelle il se tient, quoique visiblement glissante, ne gêne pas sa stabilité. Les effets donnés à la musculature, comme la bouche ouverte du cheval, donnent l’impression d’une scène prise sur le vif, ce qui héroïse le cavalier. Celui-ci représente un piqueur, le cavalier qui rabat le gibier en l’effrayant à l’aide de sa trompe de chasse. Sa fonction est également de diriger la meute des chiens.

À voir dans cette partie du château

Pour continuer la visite du château