Interview de Franck Leroy

Maire d’Epernay

Fermé pour des raisons de sécurité en 1998, le musée d’Epernay rouvrira ses portes au public à partir de fin 2019. Franck Leroy, maire de la Ville, revient sur les origines de ce projet phare et sur les riches collections de renommée internationale qui composeront le futur musée du Vin de Champagne et d’Archéologie régionale.

Pourquoi s’être lancé dans la réhabilitation du musée ?

D’abord, parce que ce projet était attendu depuis vingt ans ! Les Sparnaciens et habitants du bassin d’Epernay sont attachés au musée d’Epernay.

Et puis, Epernay est une ville de patrimoines. Malgré plusieurs destructions et incendies depuis sa naissance au Ve siècle, elle a su conserver des vestiges architecturaux et culturels qui contribuent aujourd’hui à sa renommée. La Ville porte une grande attention à leur rénovation et à leur promotion. Poursuivre la mise en valeur de ces richesses, c’est l’assurance de renforcer le rayonnement de notre territoire et d’attirer plus de visiteurs. Et l’inscription des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne sur la Liste du Patrimoine mondial de l’Unesco doit nous rendre encore plus ambitieux.

Quels trésors renferme le musée ?

Plus de 100 000 pièces archéologiques et viti-vinicoles y sont conservées. En matière d’archéologie, le fonds du musée est constitué actuellement de 80 000 pièces régionales. C’est la première collection d’archéologie régionale en France, après le Musée des Antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye.

En ce qui concerne le fonds viticole, il est composé de 6 000 pièces consacrées à l’histoire du champagne.

Ces richesses sont uniques ! Notre ambition est de les préserver, de les mettre en valeur et de les rendre accessibles à tous.

Pouvez-vous nous en dire davantage sur l’avancée du projet ?

Le projet scientifique et culturel a été validé en 2014 par le ministère de la Culture. L’année 2015 a permis de définir le cahier des charges de la rénovation avec les différents partenaires. En 2016, des études architecturales et de maîtrise d’œuvre ont été réalisées. La construction d’un Centre de Conservation a débuté en avril 2017. Dans ce bâtiment exemplaire en termes de qualité environnementale, toutes les pièces du musée seront stockées dans des conditions optimales pendant la réhabilitation du Château Perrier. Une fois ce dernier ouvert, ces réserves externalisées accueilleront 96 % des collections, le reste étant présenté dans le parcours d’exposition au Château.

Pour conduire la réhabilitation du Château Perrier, qui vient de débuter avec les travaux de curage, c’est l’équipe de maîtrise d’œuvre Frenak et Jullien qui a été choisie. Elle a imaginé un nouveau parcours de visite à la fois pédagogique et ludique. Les premières perspectives des différents espaces du musée donnent l’eau à la bouche…

L’ouverture du musée du Vin de Champagne et d’Archéologie régionale est programmée pour la fin 2019.

Et le jardin ?

Il sera également entièrement réaménagé. C’est l’entreprise Atelier jours Paysagistes qui s’y attelle. Leur fil conducteur a été de penser et de créer un jardin pittoresque à l’anglaise, mais de l’adapter au XXIe siècle. Il proposera au promeneur une succession de tableaux. Autour d’un vallon central, des constructions mystérieuses à vocation ornementale se glisseront ici et là dans la végétation. Le jardin du Château Perrier sera accessible à tous, y compris à ceux qui ne visitent pas le musée.  

Une campagne de mécénat a été lancée. Pourquoi ?

Le musée du Vin de Champagne et d’Archéologie régionale a besoin du concours des donateurs privés pour mener avec ambition ses projets. La Ville d’Epernay a donc lancé, avec le soutien de la Fondation du Patrimoine, un appel aux dons. Particuliers comme entreprises peuvent participer. Et si, vous aussi, vous inscriviez votre nom dans l’histoire du musée ? Ce dernier sera un formidable instrument de promotion et de diffusion des valeurs et des savoir-faire de notre territoire.