Le régisseur d’œuvres

Mouvement d’œuvres, conservation préventive et chantier des collections : le régisseur des collections travaille directement au contact des œuvres et des objets du musée.

L’ombre des œuvres

Torques (colliers), Âge du Fer (crédit Bibracte A. Maillier – Ville d’Epernay)

L’une des missions des musées est d’assurer la pérennité de chacune des œuvres constituant les collections. Au sein du musée, le régisseur veille à la mise en place de conditions de conservation optimales (dite « conservation préventive »). Il s’agit de l’ensemble des actions visant à prévenir les dégradations et de prolonger la durée de vie des œuvres. La température et l’humidité sont surveillées, les insectes et poussières sont traqués, les manipulations sont limitées…

Le régisseur travaille en lien étroit avec les restaurateurs d’œuvres, ainsi qu’avec les régisseurs des collections ou avec les directeurs d’autres institutions muséales prêteuses ou emprunteuses de collections.

Le voyage des œuvres du musée

Le régisseur est chargé de préparer administrativement et logistiquement les mouvements des œuvres. En effet, les occasions de voyager pour les œuvres ne manquent pas : prêt aux autres musées dans le cadre d’une exposition temporaire, analyses et restauration, documentation de l’œuvre ou action de valorisation.

Le régisseur doit être présent à chaque déplacement d’œuvre en interne ou en externe, lors d’expositions par exemple. Il assure le conditionnement des œuvres pour qu’elles ne s’altèrent pas lors des manipulations ou lors des déplacements.

Le récolement et le chantier des collections

Le régisseur participe également au récolement des collections. Il s’agit d’un inventaire exhaustif des œuvres, réalisé tous les 10 ans. On y note scrupuleusement la localisation des œuvres, leur numéro d’inventaire, ainsi que leur « état de santé ».

Restaurer les œuvres pour les conserver, pour leur rendre leur beauté… pour vous les présenter !

Lorsque l’état d’un objet le nécessite, il est envoyé en restauration. Pour cela, le régisseur rédige un constat d’état et établit les préconisations de restauration avec le conservateur, avant de l’envoyer à des restaurateurs spécialisés. Ces éléments figurent dans le dossier de restauration pour la Commission Interrégionale de Restauration chargée d’émettre un avis.