Sondages structurels

Sonder pour comprendre la structure du bâtiment existant

Comment des planchers portant seulement 120 kg par mètre carré peuvent-ils accueillir les 400 kg réglementaires d’un musée ?

Pourquoi sonder ?

Fermé en 1998 pour des raisons de sécurité, le Château Perrier, monument historique construit au milieu du 19e siècle, doit être restructuré en totalité pour accueillir les visiteurs et les équipements d’un musée du 21e siècle.

Pour comprendre les reports de charge et les poussées des 9 niveaux du Château, des caves profondes jusqu’aux combles, lire les riches archives de la construction ne suffisait pas !

Grâce à une carotteuse, on a pu connaître la constitution du sous-sol. Les fondations du Château ont été dégagées au marteau-piqueur : fondées dans la craie, pas de souci, elles sont bien solides !

Sonder les murs

Les murs ont été déplâtrés au marteau-piqueur. On connaît maintenant leur constitution précise : brique pleine, brique creuse ou meulière ; avec ou sans poutre ; type et état des poutres, etc.

Il fallait aussi repérer les conduits de cheminées bouchés pour y faire passer les futurs câbles électriques et conduits de chauffage.

C’est en rouvrant le four à pain au sous-sol que l’on a découvert le petit mot laissé par les maçons des années 1950 !

Sonder les parquets

Les parquets ont été démontés et remontés soigneusement afin d’étudier l’ancrage des poutres ou la disposition des solives. Pour cela, sont intervenus des menuisiers spécialisés dans les monuments historiques.

Sonder les plafonds

Les plafonds historiques en lattis-plâtre ont été étudiés pour connaître leur degré coupe-feu.

Les faux-plafonds ont été ouverts pour connaître tous les recoins cachés du Château ! Le décor originel des murs et du plafond de l’une des chambres du premier étage du Château a pu être retrouvé !