Crâne de cerf gaulois apprivoisé

Un ensemble rare et exemplaire d’apprivoisement.

Un crâne de cerf gaulois apprivoisé

Crâne de cerf gaulois apprivoisé (crédit Ville d’Epernay)

Si de nombreux chars celtiques tirés par 2 ou 4 chevaux ont été découverts dans la région, l’archéologue André Brisson fait une découverte exceptionnelle en 1956 à Villeneuve-Renneville (51) : un cerf apprivoisé enseveli au 5e siècle avant notre ère.
Dans la mâchoire de ce dernier restait le mors de bride en bronze avec lequel il avait été dressé ; ses bois avaient aussi été taillés. La tombe mitoyenne ayant été malheureusement pillée, on ne saura jamais pour quel personnage fut sacrifié ce cerf. Mais ce qui est certain c’est que cet animal sauvage et majestueux vivant dans les forêts est le symbole du principal dieu gaulois, Cernunnos.