Grès de la manufacture de Wedgwood

À la découverte d’une manufacture de céramique mondialement reconnue.

Grès de la manufacture de Wedgwood

Aiguière, 1778 (crédit Ville d’Epernay)

Cette aiguière en grès fin de la manufacture anglaise de Wedgwood est entrée dans les
collections du musée en 1916, grâce au legs de Claude Chandon de Briailles. De couleur
noire imitant le basalte – pierre dure très utilisée dans l’Antiquité – elle est ornée d’un faune assis s’agrippant au bec verseur. Le faune est un personnage mythologique hybride mi-homme mi-bouc, souvent représenté dans les cortèges bacchiques où l’on boit du vin, danse et joue de la musique. Une tête de bouc est aussi représentée sous le bec verseur. Le décor de la panse est quant à lui composé de guirlandes de pampres de vigne. Bacchus est en effet le dieu du vin. Il aurait parcouru l’Egypte, la Syrie et une grande partie de l’Asie pour apprendre l’art de cultiver la vigne. Les découvertes des villes de Pompéi et d’Herculanum au milieu du 18e siècle sont un facteur de renouveau dans les arts, appelé le néoclassicisme.
Cette aiguière créée en 1778 est donc un parfait exemple du retour aux formes antiques.
Conçue par paire, son pendant évoque le dieu de la mer Poséidon.